• fidelesebahizi

Communiqué de presse — Le Génocide en cours aux Banyamulenge

Updated: Sep 15, 2020

CONSEIL MONDIAL DE COMMUNICATION ET DE DIPLOMATIE CONTRE LE GÉNOCIDE EN COURS AUX BANYAMULENGE (RDC). ALERTE INTERNATIONALE (NO 3).

Me. Bukuru Ntwari wa N

Même l'an 2020, commence mal aux Banyamulenge, victimes d'un brutal génocide depuis le 07 avril 2017. Le Conseil informe l'opinion locale, nationale et mondiale ce qui suit:


La coalition génocidaire composée des groupes armés nationaux (Mai-mai Bembe, Fulero et Nyindu) et groupes armés étrangers (les barbares burundais Red-Tabara, FNL-Palipehutu et FOREBU) continue leur carnage contre les Banyamulenge.


Par sa barbarie primitive, l’alliance du mal absolu massacre les humains, brûle les villages entiers.


I. AXE LEMERA-UVIRA


Au début de cette semaine, ces génocidaires émerveillés du sang humain, ont pris en otage, cinq (5) jeunes garçons Banyamulenge de moins de 30 ans, et ils n'ont pas hésité de les exécuter âprement.


Ce carnage de Kihuha a été exécuté par les criminels Mushombe, Ndonde, Rushaaba et autres.


Les Banyamulenge tués par l'épée de l'alliance du mal, sont:


1. Dr Pascal Mugema Kega

2. Mr Mfashingabo Gad

3. Mr Mugabo Sebakikima

4. Mr Museveni Gatware Ruhimbya

5. Mr Gikwerere Muzungu Sebitereko


Presque tous ces jeunes étaient de Kahololo, groupement Kigoma, chefferie des Bafulero/Uvira; cette contrée de Kahololo, Rurambo, Katobo, était relativement calme sans massacres, hélas, cet espoir est quasiment bafoué.


Signalons que le grand père du feu Mfashingabo, Budederi Amos, fut aussi assassiné par les Mai-mai en juin 1966 à Katobo, chefferie des Bafulero. Qui alors sauvera les Banyamulenge sans paix pendant 60 ans?


II. AXE GROUPEMENT DE BIJOMBO


Du 26 au 28 janvier 2020, cette coalition du mal a lancé des attaques massives contre les paisibles Banyamulenge dans le groupement de Bijombo, Uvira, elle a tué, pillé, brûlé les villages, razzié.


13 villages furent pillés puis incendiés:


1. Gahuna

2. Kadegu

3. Kagogo

4. Kajembwe

5. Kanyaga

6. Kinyoni

7. Irango (Kwakuzi)

8. Irango (Basama)

9. Masoro

10. Mitamba

11. Mugeti I

12. Mugeti II

13. Tahiro


Notons que nombreux de ces villages brûlés, le furent encore dans les deux dernières années, donc les Mai-mai font une véritable récidive en 2020.


III. AXE BARAKA / FIZI


Il y'a à peu près un mois, Banyamulenge sont sommés ostensiblement, d'évacuer si vite dans la ville de Baraka, les Babembe dont leurs maisons sont logées par les Banyamulenge, sont obligés de les chasser.


Le Conseil ne cessera jamais d'être à côté de nos soeurs et frères de Beni, Nord-Kivu, (eux aussi victimes des massacres sans fin), que quand ces tragédies cesseront.


Fait, le 31 janvier 2020


Sé: Me Bukuru Ntwari wa N

Représentant du Conseil

11 views0 comments