• fidelesebahizi

Baraka-Fizi (RDC) Berceau et Cerveau des Génocidaires Anti-Banyamulenge

Updated: Sep 15, 2020


Me. Bukuru Ntwari wa N

Depuis le mois d’Août 1963 jusqu'à ce vendredi le 17 janvier 2020, certains compatriotes rdcongolais et/ou les (étrangers hutu rwando-burundais) de comfins sud de la province du Sud-Kivu (RDC), déguisés en Babembe demeurent le cerveau des génocides ininterrompus contre la tribu innocente Banyamulenge.


Alors que dans tout le pays nous célébrons le 60ème anniversaire de la disparition injuste du premier, premier Ministre de notre pays, et héros national, l’inoubliable Patrice, E. Lumumba, ce matin du 17/ 01/ 2020, nous venons de suivre avec la plus sérieuse considération une campagne anti-Banyamulenge tenue à Baraka centre-ville, où de centaines des nos compatriotes Babembe de Baraka y ont tenu un meeting génocidaire à commettre contre une tribu innocente Banyamulenge.


Les vidéos de cet infâme meeting déchirent les oreilles ces manifestants Bembe somment par des remontrances leurs consanguins de se débarrasser dans Baraka-Fizi de tout Munyamulenge comme on se débarrasse des moustiques.


Dites moi, un autre élément constituf d'actes de crime de génocide qui dépasse cet appel criminel tenu diurne dans la ville de Baraka?

Bien plus, dites moi, comment dans une ville administrée par un (une) bourgoumestre et son vice, ayant des FARDC, PNC, et le témoin pertinent MONUSCO, et que ces malfaiteurs de l'humanité ne soint pas arrêter et déférés devant la justice? Et pourquoi accorder cette impunité aux criminels achevés?


C'est à deux mois passés qu'aux mêmes étendards de Baraka, le hutu rwando-burundais déguisé en Mushi, l'Hon. Bulakari Homer, a tenu des propos de la même ampleur, contre la même tribu innocente Banyamulenge, et pour tous ces génocidaires, l'impunité demeure maximale.


Concomitamment, d'autres appels génocidaires s'entendent qu'il faut prendre machette, lances, flèches, massues, armes à feu et nettoyer tous les Banyamulenge à Uvira-Fizi et effacer les traces.


Pire de tout, toutes les autorités se taisent devant ces comportements, les uns n'hésitent pas à les ovationner.

Certes, ces incitations génocidaires sont faites essentiellement par les hutu rwando-burundais déguisés en Babembe depuis la nuit des temps, car les véritables Babembe ne peuvent pas se mettre à cette ignoble tâche indéfiniment. Certains hutu rwando-burundais camouflés en Babembe qui se sont illustrés à des anti-Banyamulenge.


Les hutu rwando-burundais suivants se sont faits des Babembe, dit-on:


1. Anzuluni Bembe: de père hutu burundais, mère tanzanienne.

2. Ramazani Mwene Malungu: de père hutu burundais, mère Bembe.

3. Kaliba Mulanga: de mère et père hutus burundais.

4. Hon. Bulakari Homer: de père hutu burundais, mère hutu rwandaise.

5. Hon. Musambya Fredy: de père hutu burundais, mère Bembe.

6. M'longetcha Jackson: père tanzanien, mère hutu burundaise.

7. Shabani: de mère hutu rwandaise, père hutu burundais.

8. Yoramu Eciba: de père hutu burundais, mère Bembe.


Voilà alors les hutu rwando-burundais qui ne cessent de taxer des Banyamulenge des non nationaux. Voilà l'échec piteux la plus moins value des Babembe véritables rdcongolais qui mettent en avant des étrangers pour les gérer dans le lac de haine. Depuis 60 ans alors, les grands massacreurs des Banyamulenge se trouvent dans Baraka-Fizi.


Sans ignorer les Banyamulenge massacrés dans d'autres coins du pays et dans la région, mais Fizi regorge lui seul un pourcentage assez élevé dans les drames délibérés contre les Banyamulenge, car:


- C’est à Ngandja, Bibogobogo où les deux premiers Banyamulenge furent atrocement exécutés.

- C'est à Fizi que les deux derniers Banyamulenge sont massacrés en ce janvier 2020.

- C'est à dans le territoire de Fizi où l'alliance du mal, et génocidaire des Mai-mai, RED-Tabara, FNL-palipehutu et FOREBU a trouvé les bonnes terres (fief), pour déraciner une tribu innocente Banyamulenge, depuis Avril 2017, et pour eux ce génocide continue avec succès et soutients.


Fizi, pourquoi es-tu le berceau et le cerveau des génocidaires anti-Banyamulenge?


Si nous dénonçons, condamnons les Babembe génocidaires contre les Banyamulenge, nous ne disons pas tout Mubembe, loin delà, il y'a des innombrables Babembe qui ont refusé le sang, et les vaches des Banyamulenge depuis 1964.


Les massacres, propos génocidaires contre une tribu innocente Banyamulenge, tribu délaissée du monde entier, sont d'une exagération inouïe.


Bukavu, 17.01.2020


Me Bukuru Ntwari wa N

Chercheur, Analyste et Humanitaire.


NB: Cette note n'est pas pdfée.

10 views0 comments